lundi 30 avril 2007

Aubergines grillées au sésame et à la sauce soja


Une recette très simple mais extrêmement savoureuse.

Aubergines grillées au gomasio et à la sauce soja

Des aubergines

2 gousses d’ail dégermées et coupées en morceaux

2 cuillères à soupe d’huile d’olive

1 cuillère à soupe de gomasio (mélange de sel et de sésame grillé)

2 cuillères à soupe de sauce soja Tamari (sans gluten) ou shoyu (avec gluten)

Mélanger l’huile et les gousses d’ail. Laver les aubergines. Découper les en tranches épaisses. Sur chaque tranche, donner un coup de pinceau d’huile parfumée.

Mettre à chauffer un grill en fonte. Déposer les rondelles d’aubergines. Laisser cuire puis donner un coup de pinceau d’huile sur l’autre face. Retourner les tranches. Les aubergines sont cuites lorsqu’elles deviennent tendres. Les déposer dans un plat et les arroser de sauce soja puis saupoudrer de gomasio. Servir chaud accompagné éventuellement de riz.

Le gomasio s’achète en magasin bio.

samedi 28 avril 2007

Asperges vertes rôties


Du beurre ? Bof… Sauf pour les asperges rôties !

Asperges rôties

Pour 2 personnes

1 botte d’asperges vertes

10 g de beurre à la motte

1 cuillère à soupe d’huile d’olive

sel-poivre

Laver les asperges et couper les queues. Réserver éventuellement ces dernières pour réaliser un superbe velouté Fopagaché.

Dans une poêle, mettre le beurre et l’huile. N.B : ce mélange permet au beurre de ne pas brûler. Lorsque le beurre est fondu, ajouter les asperges. Les enrober dans la matière grasse puis ajouter 3 cuillères à soupe d’eau. Saler. Couvrir et laisser cuire sur feu modéré (3 minutes environ) jusqu’à ce que les asperges soient cuites mais encore fermes. Retirer le couvercle, puis augmenter le feu afin de faire réduire complètement le jus. Tourner fréquemment les asperges jusqu’à ce qu’elles soient rôties. Servir chaud.

Vous pouvez ajouter des copeaux de parmesan et de jambon de Parme grillé ou pour les chanceux qui habitent dans les Alpes du Fumeton (noix de gigot traité en salaison, séchée et fumée).

lundi 23 avril 2007

Velouté Fopagaché d'aperges vertes au tofu fumé


Lorsque je viens de couper les queues de mes asperges, cela me peine de tout jeter. Voici une délicieuse alternative au vide-ordures !

Velouté Fopagaché d’asperges vertes au tofu fumé

Les queues d’une botte d’asperges de 500 g

1 litre d’eau

1 grosse pomme de terre cuite à l’eau et coupée en morceau (facultatif)

sel- poivre

tofu fumé (50 g par personnes)

de la crème d’avoine, de soja ou fleurette

Laver minutieusement les queues des asperges puis les plonger dans une casserole d’eau salée. Les faire cuire à feu moyen. Lorsqu’elles sont tendres, couper le feu et laisser refroidir quelques instants. Mixer puis filtrer la préparation à l’aide d’un chinois afin de retirer tous les morceaux durs. Ajouter à la soupe, la pomme de terre, puis mixer de nouveau. Verser la soupe dans des bols, ajouter par personne, une cuillère à soupe de crème et 50 g de dés de tofu fumé. Servir chaud.

jeudi 19 avril 2007

Aspic au thé vert, saumon et légumes printaniers sauce wasabi

Voici ma participation au jeu lancé par Hélène, l’agar-agar en folie.

Pour cette recette, j’ai utilisé des légumes surgelés…Inutile de vous préciser que le résultat sera bien meilleur avec des produits frais !

Aspic au thé vert, saumon et légumes printaniers sauce wasabi

Pour 2- 4 personnes (2 gros ou 4 petits)

1 petite poignée de carottes nouvelles coupées en cubes

1 petite poignée de fèves sans peau

1 petite poignée de petits pois

2 pavés de saumon

Pour la préparation de la gelée

2 sachets de thé vert

2 g d’agar-agar

1 cuillère à soupe de tamari (sauce soja) ou shoyu (contient du gluten)

Pour la sauce

5 cuillères à soupe de soja cuisine ou avoine ou crème fleurette

1 pointe de wasabi ou raifort, à défaut de la moutarde forte

1 cuillère à soupe de sauce soja (tamari ou shoyu)

Porter une casserole d’eau salée à ébullition. Plonger les carottes puis les petits pois, les fèves, ainsi que les pavés. Laisser cuire 6-7 minutes à partir de la reprise de l’ébullition. Les légumes doivent rester croquants. Quant au saumon, l’intérieur doit être à peine cuit voir cru. Egoutter les légumes et émietter le poisson. Réserver. Dans une autre casserole, faire chauffer 50 cl d’eau, ajouter le thé. Laisser infuser 5 minutes puis ajouter l’agar-agar et le soja. Porter à ébullition pendant 1 à 2 minutes. Dans des petits ramequins préalablement rincés à l’eau froide (cela facilite le démoulage, merci Clea pour cette astuce), mettre un peu de saumon, des légumes puis verser la préparation pour aspic filtrée avec un chinois (évite les grumeaux). Laisser refroidir et mettre au réfrigérateur pour 1 heure environ.

Au moment de servir, préparer la sauce. Mélanger la crème, le soja et la wasabi. Goûter puis rectifier l’assaisonnement. Démouler les aspics et les arroser de sauce. Servir très frais.

mercredi 18 avril 2007

Petits biscuits aux amandes (sans gluten)


Si vous aimez les amaretti, vous allez adorer ces petits biscuits !

Petits biscuits aux amandes

120 g de poudre d’amande

90 g de sucre cassonade

2 blancs

3 cuillères à soupe d’eau

quelques gouttes d’arôme amande amère

Des amandes effilées


Faire préchauffer le four thermostat 5.

Mélanger la poudre d’amande avec le sucre. Ajouter les blancs, l’arôme puis l’eau. Mélanger. A l’aide d’une petite cuillère à café, réaliser des petits tas (inutile de les aplatir). Décorer avec les amandes effilées, puis mettre au four pendant 20 minutes. Laisser refroidir sur une grille.

mardi 17 avril 2007

Petits gâteaux à la fève Tonka (sans gluten) et plagiat indigeste


La fève tonka, est une petite merveille découverte lors de mes balades dans la culinosphère. Pour l’apprécier pleinement, j’ai choisi une recette toute simple, celle du gâteau de semoule. Je vous propose aujourd'hui une version sans gluten. Je n'ai pas testé cette recette avec de la semoule de blé, je ne peux pas vous garantir que le résultat sera identique.

Cette recette est pour moi un véritable coup de cœur. A la sortie du four, on découvre un délicieux sirop parfumé à fève tonka, l’intérieur est parfaitement moelleux. Que dire de plus ? C'est un véritable délice. Froid le sirop disparaît mais le moelleux est toujours présent. Ce gâteau très digeste et peu sucré saura combler les petits creux !

Vous trouverez la semoule de riz en magasins bio, au rayon sans gluten sous l’appellation couscous. Vous pouvez également en acheter en supermarché puisqu’une grande marque a lancé sa gamme de semoule de riz mais attention si vous êtes intolérants au gluten car celle-ci en comporte.

Dernière chose, si vous ne trouvez pas de fève tonka, vous pouvez la remplacer par de l’arôme amande amère.

Concernant le plagiat, je vous invite vivement à faire un passage sur le site d'Isa. Un site de cuisine utilise sans autorisation recettes et photos des blogs. Pour plus de précisions et pour signer la pétition demandant la fermeture du site cliquer ci-dessous. Merci ;-)

http://lesgourmandisesdisa.blogspot.com/2007/04/je-demande-votre-attention-propos-dune.html


Petits gâteaux de semoule de riz à la fève tonka (sans gluten)

Pour 4 ramequins

50 cl de lait de riz

75 g de semoule de riz

1 œuf

2 cuillères à café bombées de miel

¾ de fève tonka râpée

Dans une casserole, verser le lait et ajouter le miel ainsi que la fève tonka. Chauffer à feu doux. Lorsque le miel est dissout, ajouter la semoule en pluie. Laisser cuire la semoule 8 minutes environ en remuant régulièrement. Laisser refroidir avant d’ajouter l’œuf. Bien mélanger. Verser la préparation dans des petits ramequins.

Mettre au four thermostat 7 pendant 20 à 30 minutes. Servir chaud ou froid le lendemain ( c’est bien meilleur que refroidi le jour même).

lundi 16 avril 2007

Pain de carottes à l'orange


Envie de légèreté, de simplicité et d’originalité ? Ce pain de carottes s’adapte à toutes les situations, repas sur le pouce, pique nique, dîner léger, en cubes pour l’apéro ;-)

Pain de carottes à l’orange (sans gluten)

800 g à 1 kilo de carotte environ

1 verre (15 cl) de jus d’orange 100 % pur jus

3 œufs

7 cuillères à soupe de flocons de riz

Piment d’Espelette

Une bonne pincée de cumin en poudre (facultatif)

Coriandre fraîche (facultatif)

Sel- poivre

Eplucher les carottes et les découper en rondelles de 1 cm d’épaisseur environ. Les rincer puis les mettre dans une casserole avec le jus d’orange et une pincée de sel. Faire cuire sur feu modéré et à couvert. Les carottes doivent être juste cuites c’est à dire encore un peu fermes. Ecraser-les à la fourchette ou au presse-purée afin d’obtenir une purée grossière (ne pas mixer, on doit retrouver dans le pain des petits morceaux fermes de carottes). Ajouter le cumin et mélanger. Lorsque la purée a refroidi, ajouter les flocons de riz ainsi que les œufs. Bien mélanger. Chemiser un moule à cake avec du papier sulfurisé, verser-y la pâte. Faire cuire à four chaud (thermostat 7) durant une trentaine de minutes. Le pain est cuit lorsque la lame d’un couteau ressort chaude et propre. Ce pain se mange froid. Pour ma part, j’aime le saupoudrer de piment d’Espelette et de feuilles de coriandre mais vous pouvez également le servir tel quel.

samedi 14 avril 2007

Anniversaire


Très cher Dédé, il y a 70 ans aujourd'hui tu découvrais le monde, et sans doute déjà les Panhards... 70 ans, ça se fête et ça mérite bien une annonce en grandes pompes sur internet
- presque aussi important que Chabeuil Infos (clic) -.

Nous te souhaitons donc un excellent anniversaire plein de bonheur et de Panhards !

Grosses bises

Suiksuik et Cher et Tendre

vendredi 13 avril 2007

La pistounade : reine des apéros


Une recette très connue qui a toujours énormément de succès lors des apéritifs : la pistounade !

Pistounade

pour 1 petit bol

1 poignée d’olive verte

2 petites gousses d’ail, dégermées et grossièrement coupées

quelques gouttes de jus de citron

8 feuilles de basilic

2 cuillères à soupe d’huile d’olive extra (1ère pression à froid)

1 cuillère à soupe d’amande en poudre

Dessaler les olives en les passant sous un filet d’eau. Les égoutter dans un sopalin. Dans le bol d’un mini-hachoir, déposer les olives, l’ail, les feuilles de basilic. Mixer jusqu’à consistance d’une pâte grumeleuse. Ajouter le jus de citron, l’huile et l’amande en poudre. Mélanger. Réserver au frais. Proposer cette pistounade avec du pain grillé ou de la pita.

jeudi 12 avril 2007

Mes 6 vérités culinaires

Inoule, voici avec un peu de retard mes réponses à ce questionnaire. J’en profite pour vous faire partager les photos de mon repas de Pâques. Mon papa nous avait préparé du thon avec une délicieuse sauce à la ciboulette accompagné de Saint-Jacques et de champignons rôtis. En plat de résistance, un succulent gigot nous a enchanté les papilles…

1. Je n’aime pas le lait.

2. Une nuit, je me suis levée et j’ai mangé des petits pois en boîte avec de la confiture, des saucisses de Strasbourg, du fromage fondu et du pain de mie. Le tout préparé au four micro-onde. Mon cher et tendre ne s’en est toujours pas remis.

3. J’adore associer jambon blanc et tarama.

4. Entre un saucisson et une boîte de chocolat, je choisis le saucisson.

5. Je ne raffole pas des risottos et pourtant j’adore le riz !

6. Les cheese-cake me laissent de marbre.
J'invite perrine9 , Provence,
ainsi que confiture à répondre à ce questionnaire.

dimanche 8 avril 2007

Joyeuses Pâques et Eaunologie


Je vous souhaite de Joyeuses Pâques !
Mes vacances étaient fabuleuses, voici rien que pour vous quelques clichés


Vendredi, j'ai assisté un cours très sympathique d'eaunologie. Si vous souhaitez découvrir l'art et la manière d'associer mets et eaux gazeuses, n'hésitez pas à vous inscrire au concours. Vous avez jusqu'au 16 avril pour participer. J'ai bien gagné ma place, pourquoi pas vous ?



Ce cours est animé par Dominique Laporte (meilleur sommelier de France - meilleur ouvrier de France) ainsi que par Sullivan Alvarej (Chef cuisinier au Café de la Paix). Il se déroule à Paris et dure 1 heure environ. Au programme : réalisation de tapas et association mets-eaux. Pour ma part, j'ai passé un très bon moment. Seul regret, le cours est orienté sur une seule marque d'eau qui n'est pas ma préférée...

Pour plus d'information :
le site de Dominique Laporte (clic)

Pour vous inscrire et tenter de gagner un cours
http://www.labullebadoit.fr/

vendredi 6 avril 2007

Quenelles "express" à la semoule


Depuis que je suis rentrée de Grèce, je n’ai pas eu le temps de cuisiner d’où ce léger retard dans mes billets… Pour me rattraper, je vous livre cette recette de quenelles. Je les ai mangées en salade avec de la ricotta et du piment d’Espelette mais vous pouvez choisir la sauce de votre choix pour les accompagner. Elles sont parfaites pour un repas du soir express.

Quenelles à la semoule

Pour 8-9 petites quenelles

120 g de semoule fine
25 cl de lait
1 œuf
1 grosse cuillère de parmesan râpé ou 30 g de gruyère râpé
un peu de farine
1 demi cuillère à café de noix de muscade râpée
sel-poivre
sauce au choix (tomate, Nantua, crème fraîche et champignons, aux crevettes…)

Mélanger la semoule et le lait froid. Mettre sur feu doux et remuer constamment. La semoule est cuite lorsqu’elle se détache des parois de la casserole (5 minutes environ). Hors du feu, ajouter le fromage, la noix de muscade, l'oeuf, le sel et le poivre. Bien mélanger. Fariner vos mains puis former des petites quenelles (6 cm environ).

Porter à ébullition de l’eau salée, pocher les quenelles. Dès qu’elles remontent à la surface les plonger dans de l’eau froide. Les égoutter puis les disposer dans un plat. Ajouter de la sauce de votre choix (tomate, Nantua…) puis passer au four 15 minutes (thermostat 7). Servir chaud.