mardi 27 février 2007

Coulis fraises-framboises à la menthe

Ce week-end, j’ai confectionné de délicieuses petites panna cotta, pour la recette c’est ici chez Guylaine. Je souhaitais les accompagner avec un joli coulis de fruits rouges peu sucré et légèrement acidulé. Mais que choisir pour le réaliser ? Des fruits frais ou surgelés ? Et pourquoi pas les 2 ! Le résultat est absolument parfait, le parfum de la menthe se fait discret et le sirop d’agave sublime le goût des fruits. A déguster sans modération.

Coulis fraises-framboises à la menthe

Pour 1 de pot à confiture

Une petite poignée de fraises (8-10 environ)

Une petite poignée de framboises surgelées

2 cuillères à soupe de sirop d’agave

7 feuilles de menthe fraîche

1 filet de jus de citron

Laver les fraise et découper les morceaux, les mettre dans une casserole à feu très doux. Ajouter les framboises et le jus de citron puis laisser cuire doucement en mélangeant et en écrasant au fur et à mesure les fraises jusqu’à obtention d’une compote. Passer la préparation au chinois (passoire) afin d’éliminer toutes les petites graines. Ajouter 2 cuillères à soupe de sirop d’agave ainsi que les feuilles de menthe ciselées, mélanger. Réserver au frais.

NB : le sirop d’agave est issu d’un cactus, on l’achète en magasin Bio.

lundi 26 février 2007

Salade d'aubergines


Cette salade d’inspiration roumaine est devenue LE grand classique de mes apéros. Je me retiens de ne pas dévorer tout le contenu du saladier avant l’arrivée de mes invités ;-). Un petit conseil, ne modifiez pas le mode cuisson car il confère un délicieux petit goût fumé à cette préparation.

Salade d’aubergines

5 aubergines ou 4 grosses

1 gousse d’ail dégermée et écrasée

1 oignon de petite taille très finement émincé et coupé en très petits cubes

1 cuillère à soupe de cumin en poudre

1 cuillère à café de purée de piment

le jus d’un petit citron (2-3 cuillères à soupe)

1 cuillère à soupe d’huile d’olive

Sel

Mettre les aubergines préalablement lavées et piquées sous le grill (four au maximum) pendant 30 – 35 minutes environ. Lorsque que la peau est noire et craquante par endroit, retirer-les et laisser-les refroidir. Les ouvrir dans le sens de la longueur et vider-les à l’aide d’une cuillère à soupe dans un saladier. Avec un couteau et une fourchette, découper-les en petits morceaux afin d’obtenir une purée. Ajouter tous les ingrédients et mélanger. Réserver au frais. Rectifier l'assaisonnement et servir sur des toasts ou du pain libanais.

vendredi 23 février 2007

Riz Thaï, tagliatelles de carottes et coriandre

Un récent billet de Pascale montrait des pâtes aux lamelles de courgettes… En commentaire, je lui ai suggéré de tester son rasoir à légumes avec des carottes afin de réaliser de belles tagliatelles oranges. Rien qu’en écrivant ces quelques mots, une envie folle de carottes s’est emparée de moi…

Riz Thaï parfumé et tagliatelles de carottes

Pour 1 gros estomac ou 2 petits

1 tasse de riz thaï parfumé
1 carotte
1 cuillère à soupe de shoyu ou de tamari (sauce soja)
de la coriandre fraîche ou surgelée
1 cuillère à soupe de sésame décortiqué
1 cuillère à café de nanami togarashi à défaut du piment en poudre

Rincer le riz et le mettre à égoutter dans une passoire. Pendant ce temps, porter une casserole d’eau salée à ébullition. Ajouter le riz puis laisser cuire 5 minutes environ. Eplucher la carotte et réaliser à l’aide d’un rasoir ou d’un économe des grandes bandes. 3 minutes avant la fin de la cuisson du riz, ajouter les carottes. Une fois cuit, égoutter et disposer dans un bol, arroser avec la sauce de soja, le piment et parsemer de graines de sésames et de feuilles de coriandre. Servir.

NB : Il faut adapter le temps de cuisson en fonction du riz utilisé, le mien cuit très rapidement : 8 minutes environ.

Nanami togarashi : produit du japon contenant du piment, du poivre, de la peau d'orange, des graines de sésame et du gingembre.

mercredi 21 février 2007

Qui suis-je ?

Encore un petit questionnaire, merci Hélène d'avoir pensé à moi, comme tu peux le constater j'ai bien reçu ta petite carte ;-) Les totoros étaient aux anges !!! Ils sont scotchés aux rillettes !

*...un légume, lequel seriez-vous?

Un pois gourmand ou un mange-tout , j’hésite :-)

*...un fruit, lequel seriez-vous?

Un coing, coin-coin !

*...une épice, laquelle seriez-vous?

Du piment de Cayenne

*...une herbe, laquelle seriez-vous?

Du thym-citron

*...un dessert, lequel seriez-vous?

Une pièce montée avec des choux à la crème et plein de nougatine !

*...un bonbon, lequel seriez-vous?

Un calisson d’Aix en Provence

*...un chocolat, lequel seriez-vous?

Du chocolat blanc : celui avec le dauphin !!! Comment çà ce n’est pas du chocolat !!!!

*...une confiture, laquelle seriez-vous?

Marmelade d’orange amère

*...une cuisine, laquelle seriez-vous?

Une cuisine toute équipée avec double évier et un four de taille normale !
Et peut être même avec un lave vaisselle !

*...un couvert, lequel seriez-vous?

Un énorme couteau à viande !

*...une boisson alcoolisée, laquelle seriez-vous?

Le champagne.

*...une boisson sans alcool, laquelle seriez-vous?

Une eau très pétillante.

*...propriétaire d'un restaurant, lequel choisiriez-vous?

Une paillote au bord de la mer spécialisée dans les moules frites !

Je passe le questionnaire à Lola, à Inoule, et à Tit' !

mardi 20 février 2007

Soupe de lentilles corail et de quinoa (sans gluten)


Le dernier billet d’Alhya m’a donné envie de publier le mien. Il suffit que quelqu’un prononce le mot « lentilles corail » pour que tous mes sens soient en éveil ! Ma soupe de base ne contient pas de quinoa mais j’ai voulu tester ;-).

D’un point de vue gustatif, la quinoa n’apporte pas grand chose ; par contre sur le plan nutritionnel, elle est riche en protéines, en calcium et en fer ce qui devrait intéresser tout particulièrement les végétariens !

Son inconvénient : elle contient une forte dose en saponine, aussi il est indispensable de bien la rincer par exemple avec une solution alcaline (ajouter une cuillère à café de bicarbonate de sodium à l’eau) jusqu’à ce que l’eau soit claire. Cette méthode a pour avantage de lui retirer son petit goût amer.

Concernant la recette, je tiens à préciser que les proportions sont un peu approximatives, par conséquent, si vous trouvez qu’il n’y a pas assez d’eau ou d’épices, n’hésitez pas à en rajouter ;-). Pour information, j'obtiens normalement une soupe épaisse.

Soupe de lentilles corail et au quinoa (sans gluten)

250 g de lentilles corail
1 poignée de quinoa
1 litre d’eau
1 grosse boite de tomates concassées
5 graines de coriandre
1 cuillère à soupe de cumin de poudre
1 gros oignon finement émincé
1 cuillère à café de purée de piment
Feuilles de coriandre fraîche ou surgelée (facultatif)

Rincer les lentilles sous l’eau froide et les mettre à égoutter dans une passoire. Pendant ce temps, faire revenir dans un peu d’huile l’oignon et les épices. Lorsqu’il devient transparent ajouter les tomates puis les lentilles. Couvrir d’eau, saler. Porter à ébullition puis ajouter la quinoa préalablement rincée. Laisser cuire une quinzaine de minute. Lorsque la soupe est cuite, goûter, rectifier l’assaisonnement si nécessaire puis ajouter la purée de piment. Attendre qu’elle refroidisse afin de la mixer sans risque. On peut également la servir tel quel ( cf. photo). Saupoudrer de feuilles de coriandre.

lundi 19 février 2007

Glace "N'importe quoi " pour le concours de recettes inavouables


Voici ma participation au concours de recettes inavouables proposé par Anaik du blog « le confit c’est pas gras » : la célèbre glace « N’importe quoi ».

Pourquoi avoir choisi ce nom me direz-vous ! Et bien parce que l’on peut la garnir à n’importe quoi !

La glace « N’importe quoi » , technique de base

2 yaourts brassés
5 cuillères à café de sucre glace
de la crème chantilly en bombe
ingrédients au choix : cookies, bonbons, pépites de chocolat, écorce d'orange...

Mélanger le yaourt et le sucre, ajouter délicatement la chantilly (2 volumes pour 1 de yaourt). Ajouter l'ingrédient choisi, puis verser cette préparation dans un récipient. Disposer-le au congélateur. Remuer de temps en temps pour éviter la formation de cristaux de glace. Attendre patiemment que la glace prenne.

Quelques idées pour une "N'importe quoi" version salée : Il suffit de ne pas sucrer le yaourt et d’ajouter un blanc en neige puis de garnir avec n’importe quoi ! Exemple : du fromage de chèvre (bûche) et du miel aux herbes de Provence, mon mari a trouvé cette version absolument infâme mais la photo était sympa … A bon entendeur.

vendredi 16 février 2007

Palette de porc à la diable



Il y a peu de temps, Thierry Roussillon m’a demandé de répondre à ses questions parmi lesquelles figuraient nos produits ou plats préférés. Ce fut l’occasion pour moi de me remémorer mon addiction à la palette de porc à diable. Et dire que j'ai découvert ce plat à la cantine durant le Lycée ! N’ayant pas trouvé la recette idèale, je vous livre celle-ci, toute droite sortie de mon imagination.

Palette de porc à la diable

Pour 4 personnes

Cuisson : 1 h 20-30 environ

1 palette de porc « normale » d’1 kilo environ

15 cl de bière blonde

de la moutarde normale et en grains

1 grosse cuillère à soupe de crème fraîche

des pommes de terre


Faire préchauffer le four thermostat 6.

Mettre la palette dans un plat, la badigeonner généreusement de moutarde normale. Mettre au four pendant 40 minutes. Au bout d'une 25 minutes environ, arroser la viande avec la moitié de la bière. Pendant la cuisson éplucher et découper les pommes de terre. Au bout des 40 minutes, retourner la palette et badigeonner l’autre côté de moutarde normale. Remettre au four avec des pommes de terre coupées en morceaux pour 40 minutes. Retourner les pommes de terre de temps en temps. Puis 15 minutes avant la fin de cuisson penser à arroser de nouveau la palette avec le restant de bière.

Une fois cuite, récupérer un peu de jus de cuisson, ajouter-le à la crème fraîche et à une bonne cuillère de moutarde en grains. Mélanger. Servir la palette avec la sauce à part. Si la sauce est trop liquide, la faire réduire à feu moyen.

jeudi 15 février 2007

On est ce que l'on mange !

Joelle du blog Nuage de lait m'invite à répondre au questionnaire "on est ce que l'on mange" , merci encore d'avoir pensé à moi ;-). Voici mes réponses :

Si vous étiez coincés sur une île pour le reste de votre vie, et que vous ne pouviez choisir qu’une seule cuisine (francaise, italienne…), laquelle adopteriez-vous ? Pourquoi ?

La cuisine vietnamienne parce qu’elle est exquise !

Quel est l’aliment ou le plat le plus inhabituel que vous ayez goûté ?

C’était au Vietnam. Le jour de mon anniversaire, nous étions partis dans un restaurant spécialisé dans le serpent.

Deux hommes sont arrivés , ils ont saisi de beaux serpents et les ont découpé vivants devant de nos yeux ébahis. Ensuite nous avons eu droit à du serpent sous toutes ses formes : verre d’alcool de riz servi avec le cœur, verre de bile (vert fluo, j’ai trouvé çà immonde), verre de sang (très dur aussi à avaler car très épais) puis le repas : chair de serpent sautée, peau grillée, soupe à la bile, abats de serpent, nems de serpents, et gros morceaux grillés à grignoter. Pour accompagner ce repas nous avions de l’alcool de serpent. C’était très étrange car il y avait d’énormes bouteilles sur la table avec des contenus divers, serpents, poules, hippocampes, gros lézards …Une journée mémorable !

Quel est l’aliment ou le plat le plus inhabituel que vous ayez goûté et aimé ?

Les nems de serpent !! Absolument divin ! Les abats aussi étaient excellents !

Quels aliments évitez vous de manger (que ce soit à cause d’allergies, d’un régime alimentaire précis ou juste parce que vous n’aimez pas) ?

Le lait car je ne le digère pas, l’ananas et les fraises car les 2 me donnent des aphtes.

Est ce que vous cuisinez ?

Oui si on veut ;-)

Quel est le plat favori que vous préparez lorsque vous souhaiter impressionner ?

Généralement, je n’essaye pas d’impressionner. Quand je reçois, je fais des choses inratables comme par exemple du poulet au cidre, des blinis…

Lorsque vous allez au restaurant, quels plats préférez-vous choisir ?

Du poisson ! Mon cher et tendre n’aime pas donc je me défoule au restaurant.

Avez-vous déjà retourné un plat ou un vin au restaurant ? si oui, pourquoi ?

Non. Je n’ai pas eu trop de mauvaise d’expérience.

Combien de livres de cuisine possédez-vous?

A vue de nez une petite vingtaine. J’aime bien les petits livres à 1 ou 2 euros !

Quel est l’aliment dont vous ne pourriez vous passer ?

Facile : le RIZ mais paradoxalement je n’aime pas beaucoup les risottos !

Je passe ce questionnaire à Fabienne (eggs et mouillettes), Lauriane (miamourdises), à claire (bouche à oreille), et à hélène (Becky et Liz)

mercredi 14 février 2007

Petits coeurs feuilletés - foie gras, orange confite et petites graines



Depuis le temps que je voulais réaliser une recette associant oranges et petites graines ! A chaque fois, j’achetais des kilos d’oranges à dessert qui finissaient in extremis en simple jus. L’idée de la 9ème édition m’était complètement sortie de la tête. Pour la Saint Valentin, j’avais prévu de réaliser des petits feuilletés au foie gras et à l’abricot et au dernier moment j’ai repensé à ma petite boîte remplie d’oranges confites. J’avais enfin mon idée, il n’y avait plus qu’à la mettre en œuvre. J’ai pris un cobaye volontaire pour tester ma dernière nouveauté, il a été conquis ! Cette recette n’est absolument pas raisonnable : elle est bourrée de graisse, de viande, et de gluten mais une fois n’est pas coutume ;-).

Petits cœurs feuilletés au foie gras, oranges confites et petites graines

Préparation : 20 minutes
Cuisson : 12-15 minutes

Pour 16 pièces environ

1 pâte feuilletée
1 tranche de bloc de foie gras (40 g)
1-2 écorces d’oranges confites
des graines de sésame
graines de pavot
1 œuf

Mettre le four à préchauffer thermostat 7 (195°c).
Découper en petits cubes le bloc de foie gras, retirer soigneusement toute la graisse. Les déposer à plat sur un sac en plastique et les mettre au congélateur. S’assurer que le foie gras n’a jamais été congelé auparavant. Découper très finement les écorces d’orange confites. Avec l’aide d’un emporte pièce réaliser des petits cœurs ou autre motif dans la pâte feuilletée. (NB : Si la pâte devient trop molle la remettre un peu au réfrigérateur). Casser l’œuf dans un bol et le fouetter. Réserver. Déposer sur un cœur, un petit morceau de foie gras ainsi que 2-3 minuscules morceaux d’orange. Inutile d’en mettre beaucoup leur parfum est très prononcé. Badigeonner les contours avec un peu d’œuf battu puis recouvrir d’un autre petit cœur. Bien appuyer sur les bords pour refermer le cœur. A l’aide d’un pinceau, recouvrir le cœur avec l’œuf puis saupoudrer de graines sésame - pavot. Enfourner les petits cœurs pendant 12-15 minutes environ, les sortir lorsqu’ils sont bien gonflés et dorés. Laisser refroidir sur une grille. Les servir à peine tiède.

mardi 13 février 2007

A ne pas manquer !


Mon interview est en ligne !
Cliquer ICI

Le questionnaire de la Saint Valentin

La charmante Hélène du blog "Dans l'assiette de Melle Charlotte" m'invite à répondre au questionnaire de la Saint Valentin, voici mes réponses :

· Quels sont les 2 ingrédients que vous adorez associer en cuisine ?
En ce moment, je suis dans une période gingembre et lait de coco !

· Quels sont les deux blogs que vous préférez déguster en ce moment ?
Il y a en ce moment péché de gourmandise et cuisine de la mer

· Quels sont en cuisine, vos deux plus grands ratages mémorables ?
Une charlotte au chocolat salée (je devais avoir 10 ans) et un bœuf bourguignon complètement sec ! Les 2 ont terminé à la poubelle.

· Quels sont en cuisine, vos deux plus grandes réussites admirables ?
Une tarte aux framboises et une assiette de rougets poêlés à l’huile d’olive.

· Quels sont les 2 ingrédients les plus fous que vous ayez associés dans une recette ?
J’aime bien l’association tarama et jambon blanc !

· Quels sont les deux menus les plus délicats que vous ayez concocté pour votre amoureux(se)?
Il n’y en a eu qu’un seul : Millefeuille de parmesan tomate basilic, filet de bœuf sauce au roquefort, soufflé de patate douce et fondant au chocolat. Généralement mon amoureux préfère un bon hamburger-frites ou une grosse pizza accompagnée d’un brownie.

· Quels deux cadeaux culinaires aimeriez-vous éventuellement (si vous êtes trop jeune pour les diamants ou s'il n'y en a plus en magasin) recevoir pour la Saint Valentin ?
J’adore les diamants ! Côté cuisine : de la jolie vaisselle ou un rouleau à pâtisserie digne de ce nom !

· Si votre amoureux(se) vous offrait un billet départ-immédiat-pour-un-voyage-de-rêve le 14 février, quelles sont les deux destinations qui vous plairaient sans aucun doute ?
Le Laos ou le Vietnam.

· Quels sont les deux restaurants où il vous plairait le plus d'aller le soir de la Saint Valentin ?
L'Ecailler Du Bistrot à Paris dans le 11 ème, c’est un restaurant de fruits de mer ou au
Gandhijis Indien
12 r La Fayette dans le 9 ème à Paris. Excellent restaurant indien.

· Quels sont les deux blogs (l'un culinaire et l'autre pas) que vous avez découvert dernièrement et que vous nous offrez de parcourir pour la Saint Valentin?

Dans la cuisine de Sophie et a cat in the kitchen.

Je passe le questionnaire à Claude-Olivier , Annéllenor, Joelle (nuage de lait), Inoule et sophie.

lundi 12 février 2007

Saint Valentin : le soufflé au chocolat façon Lenôtre


Pour la Saint Valentin, je vous propose un délicieux dessert : le fameux soufflé au chocolat. Les miens sont vite retombés, difficile de les prendre en photo ;-) , mais au niveau goût, ils sont absolument parfaits. On a l’impression de croquer dans un nuage au chocolat. Cette recette ne comporte ni matière grasse, ni gluten et peut être réalisée sans lait de vache, de quoi contenter un grand nombre de gourmands !

Soufflé au chocolat (sans gluten) façon le Lenôtre

Préparation 20 mn

Cuisson : 20 mn

Pour un moule à soufflé de 16 cm de diamètre ou 6 petits ramequins

90 g de chocolat noir (vérifier qu’il ne comporte pas de trace de gluten)

60 g de sucre en poudre (j’ai utilisé du sucre de canne)

4 cuillérées à soupe de lait (40 g), pour ma part, du lait de soja.

2 jaunes d’œufs

3 blancs

20 g de sucre semoule

sucre glace (sans gluten)

Préchauffer le four thermostat 5 (180°) pendant 15 minutes. Beurrer le moule, puis le saupoudrer de sucre semoule. Au bain-marie, faire fondre le chocolat, ajouter le sucre et le lait, fouetter le mélange. La préparation doit être lisse. La retirer du feu. Quant elle n’est plus bouillante, ajouter les jaunes puis les blancs montés en neige en ajoutant 20 g de sucre à mi-parcours. Verser dans le ou les moules, saupoudrer de sucre glace et cuire pendant 20 mn (Pour ma part, mes petits soufflés ont cuit pendant 22 minutes). La lame d’un couteau doit ressortir sèche si le soufflé est cuit. Servir immédiatement.

jeudi 8 février 2007

Petites madeleines "bonne conscience"


Voici de délicieuses petites madeleines qui accompagneront agréablement une bonne tasse de café ou de thé. Elles sont très énergétiques mais ne contiennent aucune mauvaise graisse, c’est la raison pour laquelle je les nomme « bonne conscience ». Cette recette m’a été inspirée par l’ouvrage de Valérie Cupillard intitulé Fêtes BIO.

Petites madeleines « bonne conscience » (sans gluten)

10 pièces

35 g de poudre d’amande
35 g de poudre de noisette
65 g de sucre de canne
1 cuillère à soupe de farine de riz complet
2 œufs
1 cuillère à soupe d’huile d’olive

Mettre le four sur thermostat 7. Casser les œufs, séparer les jaunes des blancs, monter ces derniers en neige molle. Dans un saladier, mélanger tous les ingrédients secs puis ajouter les 2 jaunes et l’huile. Bien mélanger puis incorporer très délicatement les blancs. Mélanger en prenant soin de bien soulever la pâte. A l’aide d’une cuillère à soupe remplir les moules à madeleine préalablement graissés. Lisser la pâte afin que celle-ci adhère aux parois des moules. Elle ne doit pas dépasser de l’empreinte. Mettre au four pendant 12 minutes environ. Laisser refroidir avant de démouler. Pour ne pas qu’elles ramollissent, éviter de les conserver dans une boîte hermétique.

mardi 6 février 2007

Index de mes recettes




Soupe indienne (sans gluten-sans lait-sans oeuf)
Soupe de persil au fromage de chèvre frais (sans gluten-sans lait de vache-sans oeuf)
Aspic au thé vert, saumon et légumes printaniers (sans gluten-sans lait-sans oeuf)
Velouté fopagaché aux asperges vertes et au tofu fumé (sans gluten-sans lait-sans oeuf)
Soupe de petits pois citron et menthe (sans gluten-sans lait-sans oeuf)
Salade de céleri aux pommes, aux oranges et aux crevettes (sans gluten-sans lait-sans oeuf)
Soupe minute à la tomate (sans gluten-sans lait-sans oeuf)
Galettes au sarrasin (sans gluten-sans lait)
Petit lapin "So Cute" (sans gluten-sans lait)
Tarte aux endives et aux amandes (sans lait)
Petits pois gourmands très gourmands au jambon de Parme et au parmesan (sans gluten-sans oeuf)
Crumble de pain d'épices aux carottes confites et au maquereau fumé
Pain de carotte à l'orange (sans gluten-sans lait)
Pain d'aubergines (sans gluten-sans lait)
Salade de tomate, citron confit et câpres (sans gluten-sans lait-sans oeuf)
Velouté aux champignons et aux noisettes (sans gluten - sans lait - sans oeuf)

Les viandes

Palette de porc à la diable (sans lait-sans oeuf)
Rouelle de porc glacée au miel de châtaignier et à la coriandre (sans gluten-sans lait-sans oeuf)
Poulet macéré au curry (sans gluten-sans oeuf)
Gratin de poireaux au jambon blanc (sans gluten-sans oeuf)
Gratin de patates douces, jambon cru et salade chèvre-noix (sans gluten-sans oeuf)
Boeuf bourguignon (sans gluten-sans lait- sans oeuf)
Filet mignon aux abricots et aux mangues (sans gluten-sans lait-sans oeuf)
Poulet mariné à toutes les sauces (sans gluten-sans lait-sans oeuf)
Boeuf presque thaï aux feuilles de kaffir lime et lait de coco (sans gluten-sans lait-sans oeuf)
Saucisse thaï à la citronnelle, udon et nouilles au thé vert
Canard aux coings-coin (sans gluten-sans lait-sans oeuf)




Les poissons

Moules marinières (sans gluten-sans lait-sans oeuf)
Fenouilcroute de la mer (sans gluten-sans lait-sans oeuf)
Coquilles saint Jacques et sa crème carottes-fenouil (sans gluten-sans lait-sans oeuf)





Accompagnements



Paupiettes d'épinards aux châtaignes et aux noix (sans gluten-sans lait-sans oeuf)
Riz Thaï aux tagliatelles de carottes
Purée de chou-fleur aux cahouètes (sans gluten-sans lait-sans oeuf)
Oven roasted potatoes (sans gluten-sans lait sans oeuf)
Purée de pommes de terre et son caviar d'olive (sans gluten-sans lait-sans oeuf)
Chou de Shangai citron-gingembre-sésame (sans gluten-sans lait-sans oeuf)
Somen aux épinards et aux champignons (sans lait-sans oeuf)
Petits gratins de courgettes, ricotta et parmesan (sans gluten)
Les quenelles "express" à la semoule
Coquillettes estivales
Courgettes aux olives noires (sans gluten-sans lait-sans oeuf)
Chou rouge confit au vinaigre balsamique et aux figues







Desserts

Crème catalane (sans gluten)
La glace "N'importe quoi"
Le soufflé au chocolat (recette Lenôtre) (sans gluten-sans lait)
Petites crèmes à l'orange et au sirop d'érable (sans gluten - sans lait - sans oeuf)
Entremets chocolat banane (sans gluten - sans lait)
Opéra (sans gluten - sans lait)
Salade de clémentines, amandes et pistaches (sans gluten-sans lait-sans oeuf)
Petits gâteaux à la fève Tonka (sans gluten-sans lait)
Petites bouchées au chocolat ou mi-cuits (sans gluten)
Flan à la vanille Bourbon (sans gluten) ¨



Goûter



Madeleines "bonne conscience"(sans gluten)
Tartelettes confiture on se voit dedans
Tartelettes choco-orange on ne se voit pas dedans
Cookies
Pain d'épices
Petits biscuits aux amandes (sans gluten-sans lait)
Muffins aux framboises (sans gluten)
Suiksuik's muffins aux framboises (sans gluten-sans lait)
Brownie de Jessica
Le gâteau de baguette au sirop d'érable ou au miel (sans lait)
Gaufres express sans matière grasse
Petits biscuits à la farine de sarrasin et aux noix-noisettes (sans lait-sans gluten)



Recettes pour mijoteuse

Fausse carbonade flamande (sans gluten)



Autres conserves et recettes de base

Tomates-cerises séchées (sans gluten-sans lait-sans oeuf)
Pâte sablée
Pâte à la farine complète et à l'huile d'olive
Petits pain indien au cumin
Coulis fraises framboises à la menthe







lundi 5 février 2007

Chou de Shangai citron-gingembre-sésame


Lors d’une promenade sur les blogs, je suis tombée sur cette image (site de septempunctata). Ni une, ni deux, direction dans le quartier chinois. J’en ai acheté des tout petits. Voici une recette simple pour les apprécier, idéal avec des nems !

Chou de Shanghai gingembre-citron-sésame

Pour 2 personnes
Temps de préparation : 20 mn

4 mini choux

2 ciboules

1 morceau de gingembre de la taille d’une phalange, épluché et coupé en 4

1 gousse d’ail dégermée et finement émincé

1 cuillère à soupe d’huile de sésame

1 cuillère à soupe de sauce soja (shoyu ou tamari)

1 cuillère à soupe de jus de citron

1 cuillère à soupe de sésame décortiqué

1 pointe de couteau de purée de piment

Laver les choux et les ciboules. Emincer les cœurs des choux et réserver les feuilles. Couper les ciboules en morceaux de 1 cm environ. Dans une poêle, faire revenir sur feu doux l’ail et les ciboules dans l’huile de sésame. Veiller à ce que le feu reste doux car l’huile de sésame ne supporte pas les hautes températures. Ajouter le gingembre puis les cœurs de choux finement émincés. Laisser cuire. Lorsque le chou est tendre ajouter le jus de citron puis les feuilles grossièrement coupées. Une fois cuit ajouter les graines de sésame, la sauce soja mélangée avec le piment. Penser à retirer le gingembre puis servir.