vendredi 15 décembre 2006

Sur un air d'Opéra (sans gluten)


Aujourd’hui, j’ai le plaisir de vous présenter un opéra sans gluten et sans lait. La recette est extraite de l’ouvrage
« Cuisiner avec les huiles essentielles et les eaux florales » d’Emmanuel et Valérie Cupillard. Si vous souhaitez réaliser cette recette avec une huile essentielle bio, il est important que vous preniez connaissance des risques que cela peut comporter, aussi je vous invite à cliquer ici et ici .

En effet, l’utilisation des huiles essentielles n’est pas anodine et peut même se révéler dangereuse si l’on ne respecte pas les précautions d’usages. Il faut savoir que toutes les huiles ne sont pas comestibles, aussi n'hésitez pas à consulter ces 2 liens car ils vous apprendront à bien choisir une huile et à l'utiliser sans risque en cuisine.

Si vous ne trouvez pas d'huile essentielle bio, sachez que vous pouvez la remplacer par un arôme naturel lequel est généralement composé d'huile essentielle et d'huile au goût neutre. Je trouve le mien au rayon patisserie en supermarché.

Avant de vous réveler cette sublime recette je souhaite adresser un grand MERCI à Valérie Cupillard qui m'a permis de la publier.

Opéra chocolat et orange
(NB : la recette originale est à base d'huile essentielle de thym doux)

Pour la génoise (sur une plaque de 38 cm x 28 cm)
4 œufs
120g de sucre de canne blond
2 cuillères à soupe de cacao pur en poudre (10g)
70 g de farine de riz

Pour la ganache
6 gouttes d’huile essentielle d’orange bio ou une cuillère à thé d’arôme naturel d’orange
100 g de chocolat noir à 70% de cacao (vérifier au dos de l'emballage qu'il n'y a pas de traces de gluten)
15 cl de crème de soja liquide

Pour la sauce de décoration
1 goutte d’huile essentielle bio d'orange
3 cuillère à soupe de sirop de riz
2 cuillère à soupe de cacao (10g)

Préparez la génoise : cassez les œufs et séparez les blancs et les jaunes dans 2 saladiers. Montez les blancs en neige juste ferme.

Battez énergiquement les jaunes avec le sucre et le cacao pendant quelques instants. Incorporez un tiers des blancs en neige. Mélangez, ajoutez la farine de riz puis les blancs en neige restants.

Chemisez la plaque et versez la pâte en l’étalant à la spatule. Enfournez à four préchauffé à T.6 durant 15 à 20 minutes. Surveillez la cuisson, la pâte doit être ferme sous le doigt, inutile de la laisser dorer. Laissez refroidir en posant la génoise et son papier de cuisson sur le torchon.

Pendant ce temps préparez la ganache. Cassez le chocolat en morceaux dans une petite casserole à fond épais sur feu doux, versez deux cuillèrées de crème de soja liquide.

Dès que c’est chaud retirez du feu, remuez avec une spatule tout en versant la moitié de la crème de soja. Replacez sur le feu (extrêmement doux), le mélange prend de l’ampleur au fur et à mesure que le chocolat fond et se mélange avec la crème de soja. Versez le restant de crème de soja liquide et ajoutez la cuillerée de sucre de canne blond. Dès que le mélange est homogène, éteignez le feu. Faites tomber les gouttes d’huile essentielle ou à défaut l’arôme naturel d’orange et mélangez.

Dans la génoise, coupez 3 bandes rectangulaires (12 cm x 26 cm). Détachez chacune d'elle délicatement du papier cuisson. Vous utilserez la bande centrale en dernier pour couvrir le dessus. Sur une première banade, étalez un tiers de la ganache qui est encore tiède, posez la deuxième part de génoise, étalez un autre tiers de la ganache. En dernier, terminez en posant la troisième bande de génoise. A l'aide de la spatule, recouvrez de ganache le dessus et les côtés du gâteau. Mettez au frigo pendant 2 ou 3 heures.

Dans une tasse, versez le sirop de riz que vous mélangez avec le cacao en poudre et la goutte d'huile essentielle d'orange. Poudrez légèrement le gâteau en tamisant la poudre au travers d'une petite passoire. Coupez les parts et posez-les dans chaque assiette, à côté, décorez en dessinant de la pointe d'une cuillère à café une arabesque avec la sauce au sirop de riz.

dimanche 10 décembre 2006

Caviar d'olive et purée de pomme de terre (sans gluten)


Encore une recette de placard ! En cherchant bien, pommes de terre, un demi-bocal d’olive noire, anchois, câpres …Pourquoi pas une purée au caviar d’olive ??? Il existe bien un caviar d’aubergine ! Et puis la tapenade, on la réserve pour les beaux jours.

Purée de pomme de terre au caviar d’olive
Pour la purée :
Pommes de terre
Eau
Laurier
Thym
Eplucher les pommes de terre puis les mettre dans une casserole remplie d’eau salée . Ajouter le thym et le laurier. Faire cuire une vingtaine de minutes. Une fois cuites, mettre les pommes de terres dans un saladier puis ajouter une louche de jus de cuisson, à l’aide d’un mixer plongeur, réduire en purée. Ajouter du sel et du poivre.

Caviar d’olive
Une bonne poignée d’olives noires
1 cuillère à soupe de pignons de pin
1 cuillère à soupe de thym surgelé
1 cuillère à soupe de câpres
1 cuillère à café d’huile d’olive
1 petite gousse d'ail dégermée
1 anchois

Mettre le tout dans le bol d’un mini hachoir. Mixer.
NB : Lorsque les olives sont trop salées, je n’ai aucun scrupule à les rincer sous un filet d’eau fraîche.

mercredi 6 décembre 2006

Rillettes saumon-abricot-gingembre (sans gluten)



Ces derniers temps, une rhinopharyngite m’a obligée à adopter la « placard attitude »…Quelquefois, avec peu de chose on obtient un résultat surprenant. Cette recette de rillettes en est la preuve. Testez-la auprès de personnes déclarant ne pas aimer le poisson, vous serez très surpris du résultat. Elle est magique !

A tartiner sans modération sur du bon pain ou des mini blinis (pour la recette cliquer ici).

Rillettes de saumon abricot-gingembre

1 boîte de saumon au naturel (200gr)
7 abricots secs
1 morceau de gingembre, gros comme une phalange de pouce, épluché et finement émincé
1 cuillère à café d’huile de noix
1 grosse pincée de 4 épices
le jus d’un demi citron

Pour le décor
Ciboulette
Demi-tranche de citron
1 abricot sec

Mettre les abricots à tremper pendant 1 heure s’ils sont très secs.
Dans le bol d’un mini hachoir, disposer le saumon égoutté, les abricots grossièrement coupés, le gingembre, les 4 épices, le jus de citron, et l’huile de noix. Mixer. Verser la préparation dans un joli bol puis décorer avec de la ciboulette, une rondelle de citron et des petits morceaux d’abricot.

mardi 5 décembre 2006

Liens à ne pas manquer


Voici la liste, non exhaustive, des liens qui me plaisent tout particulièrement. Elle s'agrandira avec le temps !


Les incontournables

Blog appétit toute l'actualité des blogs culinaires
Marmiton pour faire le plein de recettes


Les blogs culinaires

Pour une cuisine simple mais pas simpliste !

C'est moi qui l'ai fait, incontournable !
A cat in the kitchen , des chats, de la cuisine, ce site est tout simplement merveilleux !
La tartine gourmande, des photos à vous couper le souffle !
A turtle in the kitchen, des longs textes (elle est très bavarde la turtle ;-) et des photos que l'on dévore avec plaisir
Le sens du goût, une cuisine simple et pleine de saveurs où tout repose sur le choix des produits.
Chez Inoule pour bien cuisiner des produits de saison !
Cuisine guylaine, il reste une place à côté d'elle sur son canapé ;-)
, de la bonne cuisine et des chats ! Très convivial.
La cuisine des marmottes, de belles photos et des belles associations pour une cuisine authentique.


La marmite de cathy pour faire le plein de bonnes idées
Auntiejoe little funny kitchen plein de bonnes choses !
Passion...gourmandise Une belle saga dédiée au lait de coco à ne pas manquer ;-)
Et si c'était bon plein d'idées notamment pour les apéros !

Miechambo pour des plats traditionnels !
Le gloubliblog cuisiner rigolo !
Les gourmandises d'Isa isabelle qui vit au québec nous fait partager de superbes recettes , beurre de pommes à l'érable ou des carrés à la sauterelle ;-)
Cucina des idées pour tous les jours ! Simple et original !
Tours et tartines une cuisine simple et astucieuse.



Les "sans" (lait, soja, gluten)

La belle au blé dormant pour des recettes originales et Sans Gluten !!
Papilles et Pupilles plein de recettes et un coin spécial pour les allergies alimentaires.
Biogourmand site de valérie Cuppilard, auteur de nombreux ouvrages culinaires
Cléa cuisine pour découvrir les produits bio ou pour des sushis !
Provence sans gluten un très beau site avec des recettes sans gluten, et le petit + : Provence propose des chambres d'hôtes avec repas sans gluten !

Du chocolat ?

Chocoholic pour les accros du chocolat !

Cuisiner des produits de la mer

Cuisine de la mer un site très complet et passionnant !


Un repas pour une grande occasion

1001 Recettes pour en mettre plein la vue ou pour réaliser un superbe repas de fête.
Sooishi merveilleux site pour une cuisine très classe et très originale.


Cuisine du monde

Tasca da elvira cuisine du portugal et d'ailleurs. Très belles photos.
Cuisine métisse le tour du monde des saveurs !!!
Passion culinaire pour une cuisine passionnante , des recettes créoles, marocaines. Le plein de saveurs !


Humour et cuisine

Les culino-tests tout simplement hilarant !

En dehors de la cuisine

http://amuze.vox.com/ de belles photos de z'animaux !



dimanche 3 décembre 2006

Quand il fait froid : gratin de poireaux et salade chèvre-noix


Il y a peu de temps, je suis rentrée chez moi complètement transie de froid. Je n’avais qu’une envie : celle d’un bon plat bien consistant. C’est ainsi qu’est né ce gratin de poireaux !

Gratin de poireaux
Pour 2-3 personnes

4 blancs de poireaux
2 tranches de jambon blanc passées au hachoir
4 cuillères à soupe de crème fleurette
1 cuillère à thé rase de curry
de l’emmenthal râpé
1 noisette de beurre
poivre

Laver minutieusement les poireaux puis les tailler de 1.5 cm. Dans un faitout, faire fondre le beurre puis ajouter les poireaux. Faire cuire à feu très doux et à couvert pendant 15-20 minutes. Lorsque les poireaux sont bien tendres, les disposer dans un plat allant au four. Ajouter la crème fleurette, parsemer de curry, ajouter le jambon en miettes puis le fromage râpé. Mettre sous le grill du four pendant 6 minutes. A la sortie du four, donner quelques tours de moulin à poivre sur le gratin.

NB : je ne sale pas ce plat car le jambon et l’emmenthal sont déjà des ingrédients très salés, mais rien ne vous empêche d’ajouter du sel.

Salade aux noix et au fromage de chèvre

Cœurs de laitue
Quelques noix concassées
Fromage de chèvre coupé en cube type crottin
Vinaigrette : 3 cuillères à soupe d’huile de noix et 1 cuillère à soupe de vinaigre de Xeres
Sel-poivre.

Mettre la salade dans un récipient, arroser-la de vinaigrette, ajouter les noix et le fromage. Servir en accompagnement du gratin de poireaux.

samedi 2 décembre 2006

La fenouilcroute de la mer





Ah la choucroute de la mer !!! MMmmmm quel délice, mais connaissez-vous la fenouilcroute de la mer ? Il y a un peu plus d’un an, j’ai découvert que l’on pouvait cuisiner le fenouil à l’Alsacienne, c’est à dire avec du vin blanc, des lardons, des baies de genièvre, des graines de coriandre et de cumin. Depuis, j’ai complètement adopté cette recette et je la trouve bien meilleure pour la version maritime de la choucroute. Le petit côté anisé du fenouil sublime tous les poissons et en particulier le saumon. Un délice !

Fenouilcroute

6 bulbes de fenouil
1 oignon
150 grammes de lardons fumés
10 cl de vin blanc sec si possible d’alsace
10 baies de genièvre
10 grains de poivre
1 cuillère à café de graines de cumin
2 cuillères à soupe d’huile d’olive
Sel-poivre
Retirer la première enveloppe des fenouils, puis émincer finement les bulbes. Eplucher et émincer l’oignon. Dans une cocotte, faire revenir l’oignon dans l’huile avec les lardons sur feu moyen pendant 2 minutes puis ajouter le fenouil. Bien mélanger pendant 1 minute. Ajouter le vin blanc, les différentes graines, porter à ébullition. Couvrir puis faire cuire à feu doux pendant 35 minutes. Penser à mélanger fréquemment pendant la cuisson. Saler, poivrer, servir le fenouil bien chaud accompagné de poissons, crevettes, coquilles Saint-Jacques…

vendredi 1 décembre 2006

Coquilles Saint-Jacques et sa crème carottes-fenouil (sans gluten)


Je vous présente aujourd’hui un petit plat festif qui pourra égayer votre repas de réveillon de Noël. Il est très simple à réaliser. Pour la purée, je me suis inspirée d’une recette de Valérie Cupillard que vous retrouverez dans son excellent ouvrage « cuisiner avec les huiles essentielles ». Le résultat est comme j’aime : parfumé et très léger.
A noter : la purée peut être préparée à l’avance !

Coquilles Saint-Jacques et sa crème carottes-fenouil
Pour 4 personnes
Temps de préparation : 35 minutes
100 grammes de coquille par personne (3 grosses par pers.)
6 petites carottes
2 fenouils
1 cuillère à soupe de cumin en poudre
le jus d’1/2 citron
sel – poivre
huile d’olive
Crème fleurette ou soja cuisine (facultatif)
Cumin en grain pour décorer

Laver les légumes. Retirer la première enveloppe du fenouil puis l’émincer. Eplucher les carottes puis les couper en rondelles de 1 cm. Mettre un fond d’eau dans un faitout puis ajouter les carottes et le fenouil. Faire cuire à l’étouffée (à feu doux) pendant 15 minutes environ. Dès que les carottes sont tendres, mixer la préparation (sans l’eau de cuisson) afin d’obtenir une purée. Ajouter le cumin et le jus de citron. Bien mélanger. Rectifier l’assaisonnement si nécessaire. Réserver.


Pour les coquilles, si elles sont fraîches les rincer puis les faire cuire avec une cuillère à soupe d’huile ou du beurre dans une poêle bien (très) chaude 30 secondes par face si elles sont grosses sinon réduire le temps de cuisson. Si elles sont surgelées les mettre à dégeler dans un mélange eau (2/3)-lait(1/3) pendant 3 heures au réfrigérateur, les éponger puis les faire cuire comme indiqué ci-dessus.
Dans une assiette mettre une grosse cuillère de purée, ajouter un trait de crème, puis disposer par-dessus les coquilles Saint-Jacques. Saupoudrer de quelques grains de cumin pour décorer. Servir sans attendre.